F1 : Des Essais aux allures de course contre la montre

Posté par
février 13, 2012
billet football

La nouvelle saison de F1 n’a pas encore démarré. Pourtant toutes les équipes sont déjà sur le pied de guerre. Des essais privés ont eu  lieu à  Jerez (Espagne). Les pilotes ont multiplié les tours de pistes, les ingénieurs ont effectué les derniers réglages. Tout doit être parfait pour le premier Grand Prix d’Australie qui aura le lieu du 16 au 18 mars. Jerez est en quelque sorte l’antichambre de cette première course de l’année où chaque écurie prépare sa saison et observe ses concurrents.

Mardi 7 février 2012 : Début des Essais : Le retour de Raikkonen, les favoris pas encore au top

Raikkonen n’a pas fait de détail pour son retour au sein de la formule 1. L’ancien Champion du monde au volant de sa Lotus signait le meilleur temps 1’19’’670 en 75 tours. Di resta (Force India) terminait 2ème en 1’19’’772 en 101 tours, Nicolas Rosberg(Mercedes) arrachait le troisième chrono de la journée en 1’20’’219 en 56 tours. Mais où étaient les écuries favorites ? Encore en phase de réglage, et de reprise, les cadors n’ont pas pu exploiter pleinement  leur formule 1 encore en rodage.

Mercredi 8 février : « Schumacher l’inépuisable compétiteur »

Schumacher s’emparait du meilleur temps de la journée  en 1’18’’561 (132 tours), suivi de Webber (Redbull) en 1’19’’184(97tours) et de Ricciardo (Toro Rosso) en 1’19’’587(100tours). Schumi a encore une fois démontré du haut de ses 43 ans qu’il faudra compter sur lui cette saison. Cette deuxième journée d’essai n’a pas été synonyme de retour en Force des cadors, bien au contraire. La F12 de Ferrari peine à convaincre, sème le doute sur la réelle compétitivité de cette voiture.  Massa a tenter de surnager les essais le mercredi en s’adjugeant la 7ème place avec un chrono d’1’20’’454 (95tours).

Jeudi 9 février : Le champion du monde en titre entre  en piste

Cette troisième journée d’essai sonnait le réveil de quelques grosses écuries mais ne montèrent pas sur les deux premières marches du podium occupées par Rosberg (1’17’’613 en 118 tours) et Grosjean au volant de sa lotus (1’18’’419 en 119 tours). Seul Sebastian Vettel, champion du monde en titre avec l’écurie Redbull a suivi la cadence en signant le troisième temps de la journée (1’19’’297 en 96 tours), Lewis Hamilton (Mclaren) a talonné l’Allemand toute la journée tandis que la F12 pilotée cette fois par Alonso ne prenait que la 7ème place. D’ailleurs les performances en demie teinte de la monoplace Italienne commençait à inquiéter Pat Fry, qui a demandé plus de temps pour que la monoplace soit réellement prête. Toutes les équipes d’observent même si les tours de pistes à Jerez ne sont que des essais, les chronos, les performances des voitures sont scrutées. Or prendre du retard sur ses concurrents peut devenir un handicap pour la future saison.

Vendredi 10 février : Alonso met tout le monde d’accord

 

Discret le jeudi, Alonso a fait taire une partie des détracteurs de la F12 en s’adjugeant le meilleur temps de la journée en 1’18’’877(39tours) suivi de Jean Eric Vergne sur sa Toro Rosso en 1’19’’597 (80 tours) et de Sebastian Vettel en 1’19’’606 (50 tours).

Les essais à Jerez ont permis à toutes les écuries de roder leur monoplace et de jauger la concurrence. Même si les chronos ne sont que de simples tests, chaque équipe a voulu  peaufiner son travail, l’améliorer tout en gardant un œil sur leurs adversaires. Les chronos démontrent une chose : beaucoup de pilotes sont proches les uns des autres, cela promet une lutte acharnée pour conquérir la double couronne mondiale (pilotes et  constructeurs). En attendant, les écuries peuvent continuer leur préparation : une véritable course contre le montre s’engage jusqu’à la première course de la saison. Le Grand Prix D’Australie le 18 mars prochain  nous apportera quelques indications.

 


Réaction(s)

commentaires

Continuez la lecture