Les français au bord du gouffre
 
 

Nouvelle défaite et nouvelle désillusion pour les français : les Bleus de Claude Onesta ont subi la loi de l’équipe hongroise (23-26) en fin de rencontre alors qu’ils semblaient pourtant avoir le match en main en début de seconde période. C’est leur deuxième défaite en trois confrontations pour les français dans cette compétition et les chances de qualification en demi s’amincissent encore…


Une première mi-temps en faveur des bleus

C’est pourtant contre le cours du jeu que les hongrois se sont imposés, car les experts ont pressé dès l’entame de jeu (3-0 – 3′) et ont globalement maîtrisé cette première période. Les hongrois se sont bien accrochés mais les bleus sont restés sérieux jusqu’au bout et terminent ce premier acte en menant au score (14-12) malgré un excellent Fazekas aux cages (21 arrêts sur 44 tirs soit 48% d’arrêts). Les experts continuent sur leur bonne lancée au retour des vestiaires mais montrent tout de même des signes de faiblesse, à l’image d’un Karabatic impuissant face au grand Fazekas (38′ : deux réalisations sur dix tirs). Et c’est à vingt minutes de la fin, alors que les bleus mènent par trois buts (16-13) que débutent la belle remontée hongroise par un but de Zubai (16-14 – 39′).

Une fin de match catastrophe

À partir de là, c’est le gouffre. Plus solides, les hongrois commencent à y croire réellement et reviennent au score. Pendant dix minutes, c’est un véritable affront entre les deux équipes dont aucune n’arrive à prendre le match en main. Mais la défense bleue finit par craquer et prendre l’eau, c’est le désordre entre les lignes françaises lors des dix dernières minutes du match (20-22 – 52′). Seul Thierry Omeyer reste à fond dans la rencontre (15 arrêts sur 41 tirs soit 38% d’arrêts) mais cela ne suffit pas : les hommes de Claude Onesta s’inclinent logiquement sur un vingt-sixième but rageur (23-26 – 60′).

Et maintenant ? Bilan sur les rencontres à venir 

Les bleus peuvent avoir de nombreux regrets, comme ne pas avoir su creuser l’écart en seconde période, à 16-13. Mais ils ne peuvent désormais que constater les dégâts : ils sont qualifiés pour le deuxième tour mais le débutent avec zéro point, tandis que l’Espagne en a trois et que la Croatie en a quatre. Maintenant, pour se qualifier en demi, ils doivent gagner leur trois prochains matchs et de plus compter sur un faux-pas espagnol. Ce n’est pas chose facile car les français, en échec, auront du mal à triompher pour leurs trois prochaines rencontres et à l’inverse, l’Espagne, très en forme, est largement capable de remporter tous ses matchs à venir. Comment vont réagir les bleus d’Onesta ? Auront-ils ce soupçon d’orgueil qui les propulsera en demi-finale de l’Euro ? À suivre.

Etienne Adeline

Continuer la lecture

Tags