Janowicz, késako ?

Posté par
novembre 4, 2012
billet football

Un certain polonais, du nom de Jerzi Janowicz, fait le show cette semaine à Bercy. L’actuel soixante-neuvième joueur mondial au classement ATP est en finale (15h) face à David Ferrer pour sa toute première participation à un master 1000. Actusports vous présente aujourd’hui ce jeune prometteur de vingt-et-un ans qui en surprend plus d’un.

Mais « qui » est ce « Jerzy Janowicz » ? Qui ? Cette question a du être posée je ne sais combien de fois par tout amateur de tennis suivant le master de Bercy en cours. Actusports a décidé d’y répondre. Né le 13 novembre 1990 à Lodz, en Pologne, le géant polonais (2m01) débute sa carrière professionnelle en 2005. Finaliste de l’US Open 2007 junior et de Roland-Garros 2008 junior, il participe à la Coupe Davis avec la Pologne depuis 2008. Depuis, le prodige polonais échoue plusieurs fois en qualifications pour les tournois du grand chelem mais l’année 2012 représente bel et bien un déclic pour lui, puisqu’il parvient à se qualifier pour le tournoi de Wimbledon où il se hisse jusqu’au troisième tour.

Cette semaine, Jerzy Janowicz s’est déplacé à Bercy pour le master, sans grande conviction de réaliser une belle performance. Pourtant, son parcours est exceptionnel. Issu des qualifications après ses victoires sur Tursunov et le français Serra, le polonais a l’occasion de participer à son tout premier master 1000. Et il n’a pas déçu. Son tableau de chasse se compose de Philipp Kohlschreiber (n°19) au premier tour, Marin Cilic (n°15) au second, Gilles Simon (n°20) en demi-finale… mais surtout de deux membres du top 10 au classement ATP : Janko Tipsarevic en quart de finale et le numéro trois ATP Andy Murray en huitième de finale, duel dont il sort vainqueur après avoir sauvé une balle de match. Pas mal…

En interview, l’émotion était au rendez-vous. Après sa victoire face à Andy Murray, entre deux coulées de larmes, le polonais a lâché ces quelques mots : « Je joue ici le meilleur tennis de ma vie. » Comme quoi Janowicz se surprend lui-même par ses performances incroyables. La clé de ses victoires qui s’enchaînent ? Son service, pardi ! Intraitable sur ses mises en jeu tout au long du tournoi, le prodige polonais sert régulièrement des mines avoisinant les 230 km/h.

Cet après-midi, Janowicz, qui deviendra dès demain le premier polonais au classement ATP devant Kubot (n°49), affronte le redoutable espagnol David Ferrer (15h), numéro cinq ATP, en finale du master. Un match capital, mais, quelque en soit l’issue, le tennis polonais sera en fête.

Pour suivre la finale en direct

Etienne Adeline


Réaction(s)

commentaires

Continuez la lecture